Route du Rhum — Michel Etevenon, créateur d’une course de légende

Par |2018-10-16T19:12:53+00:0015 octobre 2018|Histoire, Route du Rhum, Sport|

Le 13 décembre 1976, alors que les Britanniques ont pris la décision de limiter la taille des voiliers lors de la Transat anglaise, Michel Etevenon, ancien collaborateur de Bruno Coquatrix à l’Olympia, annonce la création d’une nouvelle course transatlantique en solitaire au départ de la France. Seul interdit ? Le moteur.

La Transat anglaise au coeur de la controverse

Pour remonter aux origines de la création de la Route du Rhum, il faut tout d’abord se pencher sur une controverse liée à la Transat anglaise, course en solitaire créée en  1960. Lors de la 5ème édition de cette course reliant Plymouth à la côte Est des États-Unis, une polémique explose autour de la participation du gigantesque monocoque d’Alain Colas. Long de 72 mètres, nombreux sont ceux qui pensent que le “Club Méditerranée” ne peut pas être skippé par un navigateur seul sans présenter de danger pour lui-même mais surtout pour les autres.

Conséquence de la controverse ? L’édition de 1980 impose une nouvelle règle sur la longueur des bateaux. Désormais, les navires participants ne devront pas excéder les 17 mètres. Cette année-là, les Français seront beaucoup moins nombreux à prendre le départ de la course suite à règle restrictive.

Michel Etevenon, créateur de la Route du Rhum

Suite à la polémique de la cinquième Transat anglaise, Michel Etevenon annonce, au début du mois de décembre 1976, la création d’une nouvelle course transatlantique dont le départ aura lieu depuis les côtes françaises. Lors de l’interview, diffusée pendant le Journal de 20H d’Antenne 2, l’ancien collaborateur de Bruno Coquatrix reste vague sur le lieu de départ mais ne manque pas d’envoyer une petite pique en direction des Britanniques : “Je vais m’employer à tenter de mettre sur pied l’organisation pour novembre 1978, d’une course transatlantique réservée aux bateaux, par exemple, à partir de 18 mètres 50 et où seul le moteur sera interdit.”

Pour mettre en oeuvre cet ambitieux projet, l’homme s’associe avec six exploitants de sucreries et de distilleries et créé la Route du Rhum, une course transatlantique reliant Saint-Malo à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.

Pari gagnant pour l’impresario Michel Etevenon

La veille du départ, le 4 novembre 1978, la foule se presse sur les pontons du port de Saint-Malo, aux pieds d’Intra-Muros, pour venir admirer les monocoques et multicoques prêt à prendre le départ !

Dans un reportage de l’époque, diffusé sur France 3 Régions, nous pouvons entendre le témoignage de Philippe Poupon sur ses problèmes financiers, mais aussi celui de Jane Birkin, marraine du navire d’Eugène Rigidel.

Avec des dizaines de milliers de personnes venues regarder le départ depuis la Pointe du Grouin et des milliers de bateaux accompagnateurs sur l’eau, le départ de la première Route du Rhum est un véritable succès.

Si l’engouement pour le départ de cette nouvelle course est immense, la Route du Rhum s’ancre d’elle-même dans la légende par la disparition tragique d’Alain Colas et par l’incroyable finish du canadien Mike Birch et de son trimaran Olympus !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.