À n’en pas douter, certains exploits ou événements récents feront date. Dans cette nouvelle série d’articles, nous souhaitons mettre en avant les prouesses ou succès de malouins qui écrivent leur histoire et par la même occasion celle de la Cité Corsaire. Dans cet article, découvrez les noms des 17 porteurs de la flamme Olympique.

Le samedi 1er juin, la flamme Olympique est arrivée en Bretagne ! La première étape a eu lieu à Saint-Malo. Malgré un départ matinal du Grand Bé (8h05), près de 12 000 malouins, dispersées sur un parcours de 4,2 km, sont venus encouragés les porteurs.

Qui choisit les porteurs de la flamme ?

Les organisateurs des JO de Paris ont indiqué qu’il y aura trois grandes familles parmi les porteurs de la flamme : des sportifs (anonymes ou grands champions) ; des représentants des territoires (chefs d’entreprises, artistes …) ; et enfin des personnes engagées (environnement, éducation, insertion …).

Un tiers des relayeurs ont été sélectionnés par le comité d’organisation, un autre tiers a été désigné par les principaux sponsors du relais de la flamme olympique. Le dernier tiers a été choisi par les autres partenaires des JO et par les territoires accueillant la flamme.

Qui étaient les porteurs de la flamme Olympique à Saint-Malo ?

Voici la liste des 17 porteurs de la flamme Olympique à Saint-Malo : Fabrice Payen, Vanessa Sikwaya, Éloise Le Calvez, Eddie Briend, Brigitte Legaré, Clément Coupe, David Le Mercier, Alexis Contin, Phillipe Joubin, Mathilda Dufeil, Delphine Ginguene, Servane Escoffier Burton, Mylène Gauter, Géraud Paillot, Marie Louise Glas, Marouane Baaziz et Hugo Roellinger.

Le Malouin Géraud Paillot, porteur de la flamme Olympique

Quel est le « CV » des relayeurs de la flamme Olympique à Saint-Malo ?

Le skipper malouin Fabrice Payen a été le premier à porter la flamme Olympique. Capitaine de Marine Marchande, il est victime d’un accident en 2012. Il fait le choix en 2016 de l’amputation. En 2022, il a été le premier skipper appareillé d’un genou prothétique à terminer la Route du Rhum – Destination Guadeloupe.

Eloïse Le Calvez, responsable marketing pour une entreprise de vélo cargo à Rennes, qui s’est fixée pour mission de repenser la mobilité des familles en créant des vélos cargo durables. L’entreprise souhaite décarboner les déplacements du quotidien, susciter une envie collective de transition vers des modes de transports plus respectueux de l’environnement et redynamiser la filière vélo en France. Son portrait est à retrouver sur le site des Jeux Olympiques de Paris 2024.

La Québecoise Brigitte Légaré est spécialiste en organisation d’événements sportifs internationaux. Elle travaille au Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. C’est également le cas de Clément Coupé et Marouane Baaziz.

David Le Mercier, coach sportif à Langueux, a lui aussi porté la flamme Olympique.

Le patineur de vitesse Malouin Alexis Contin, qui a déjà participé aux Jeux Olympiques d’hiver à cette fois eu la joie de porter la flamme Olympique le long des remparts de la Cité Corsaire. Trois autres personnalités locales ont aussi eu ce privilège : la navigatrice et cheffe d’entreprise Servane Escoffier-Burton ; Hugo Roellinger, chef cuisinier du Coquillage, deux étoiles au Michelin, à Saint-Méloir-des-Ondes.

Géraud Paillot, athlète handisport malouin. Atteint d’une sclérose en plaques, il a parcouru sa distance équipé d’un exosquelette

Figurait aussi le journaliste rennais Philippe Joubin, à qui l’on doit notamment des livres sur la Route du Rhum et le Vendée Globe, Mathilda Dufeil, lycéenne à Combourg, Delphine Ginguené, correspondante mixité et diversité pour la Banque populaire du Grand Ouest et enfin

Quel était le parcours de la flamme Olympique ?

La flamme a été allumé au Grand Bé, a traversé la plage de Bon-Secours puis est monté sur les remparts à partir de la porte Saint-Pierre. Ensuite, la flamme olympique est passée sous la porte de Dinan, a longé les quais et les remparts jusqu’à l’esplanade Saint-Vincent. Puis la flamme s’est montrée sur la Chaussée du Sillon, avant de bifurquer vers la sous-préfecture en direction de la Médiathèque. Enfin, elle a emprunté les boulevards de la République et des Talardspour rejoindre le stade de Marville.

Le parcours de la flamme Olympique à Saint-Malo


Vous venez bientôt à Saint-Malo ? Découvrez nos 5 promenades !


Venez lire nos derniers articles !

54 photos de la Libération de Saint-Malo

31 mai 2024|0 Comments

Pour célébrer le 80ème anniversaire de la Libération de la ville de Saint-Malo, une exposition consacrée au reportage de Lee Miller, photographe présente dans la Cité Corsaire en août 1944 est organisée à la chapelle [...]